Alzheimer, mieux comprendre la maladie

Alzheimer, comprendre la maladie

Le 21 septembre dernier, c’était la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. En France près de 900 000 personnes sont touchées par la maladie d’Alzheimer, 1 patient sur 6 attend une dégénérescence sévère pour consulter et seulement 50 % des malades seraient diagnostiqués. Pourtant, il est important de consulter dès les premiers signes afin d’améliorer la prise en charge et limiter l’évolution de la maladie neurodégénérative.

 

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles. Les répercussions sur le quotidien des malades sont importantes : dépendance, perte d’autonomie, prise en charge spécifique.

Le symptôme le plus fréquent est la perte de mémoire, souvent associée à des troubles cognitifs : troubles du langage, difficultés à effectuer certains gestes, perte de la reconnaissance des objets ou des personnes, etc.

Généralement, la maladie d’Alzheimer se déclare chez les personnes âgées, mais il n’est pas rare de voir des cas précoces avant 50 ans. Malgré les nombreuses recherches, les causes précises de la maladie ne sont pas encore identifiées, mais cette maladie est caractérisée par des lésions cérébrales qui progressent au fil du temps dans tout le cerveau.

Traitement, diagnostic : comment faire pour être pris en charge ?

Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement curatif, mais il est primordial d’être rapidement dépisté. Certains signes peuvent déjà alerter :

  • perte d’objets (clés, lunettes, télécommande) ou bien le rangement d’objets dans des lieux improbables (les clés dans le réfrigérateur par exemple)
  • troubles du langage (mots courants oubliés ou mal utilisés, des mots impromptus au milieu d’une phrase, une incohérence de langage)
  • oubli d’événements récents
  • perte de l’orientation dans le temps et dans l’espace
  • modification du comportement ou de la personnalité
  • altération du jugement
  • difficultés pour effectuer des gestes basiques ou certaines tâches familières

Ces signes doivent amener à consulter le médecin généraliste qui fera une première évolution globale et orientera si nécessaire vers un médecin spécialiste ou neurologue. Ce diagnostic pluridisciplinaire comprend un bilan neuropsychologique afin d’évaluer les troubles cognitifs, une IRM afin d’observer l’aspect et le volume des structures cérébrales, un examen neurologique et un bilan médical global (examens de laboratoire afin de détecter d’éventuelles infections).

Que faire pour prévenir cette maladie ?

Comme toutes les maladies, un bon moyen de prévention est d’avoir une bonne hygiène de vie : alimentation équilibrée, activité physique, réduction du tabac et de l’alcool, une vie sociale et intellectuelle riche…

Actuellement, il n’existe pas de traitement médicamenteux permettant de guérir de la maladie d’Alzheimer, mais une prise en charge et un suivi régulier sont proposés aux malades.

Plus d’informations sur le site du site du Ministère de la santésite France Alzheimer

Vous avez aimé(e) cet article ? Partagez-le :Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

S‘inscrire à notre

NEWSLETTER

SOYEZ AU COURANT EN AVANT-PREMIÈRE DES NOUVELLES OFFRES AFI,
ET DES ACTUALITÉS DE L’ASSURANCE