Diabète, comprendre la maladie

Le diabète se présente à la porte de nombreux français

En France, plus de 3 millions de personnes souffrent de diabète ; cela représente un peu plus de 5% de la population. Cette maladie est en augmentation et touche de plus en plus de français. Elle est notamment favorisée par notre environnement et notre mode de vie : surpoids, manque d’activité physique, etc.

Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Il se caractérise par une hyperglycémie chronique, due à un excès de sucre dans le sang, c’est-à-dire un taux de glucose (glycémie) trop élevé.

Deux formes de diabète : origines et particularités

Le diabète de type 1 :

Il touche environ 6% des malades. Il était appelé autrefois diabète insulinodépendant (DID), il est habituellement découvert chez les personnes jeunes : enfants, adolescents ou jeunes adultes. Les principaux symptômes sont généralement une soif intense, des urines abondantes et un amaigrissement rapide.

Il existe une prédisposition génétique (familiale) mais les autres causes sont mal connues ; l’environnement aurait également un rôle.
Pour le traitement actuel il y a deux solutions :

  • soit sous formes d’injections (avec une seringue ou un stylo) ;
  • soit avec une pompe à insuline (appareil portable ou implantable).

Le diabète de type 2 :

C’est le diabète le plus répandu, qui touche 92% des diabétiques. Il apparaît généralement chez les personnes âgées de plus de 40 ans, cependant les premiers cas d’adolescents et d’adultes jeunes apparaissent en France.

Le processus est différent de celui du diabète 1, car deux anomalies sont responsables de l’hyperglycémie :

  • soit le pancréas fabrique toujours de l’insuline par rapport à la glycémie : C’est l’insulinopénie ;
  • soit cette insuline agit mal, alors on parle : d’insulinorésistance.

Il n’existe pas une cause précise mais un ensemble de facteurs favorisants :

  • une origine génétique : le facteur familial est tout à fait prépondérant ;
  • une alimentation déséquilibrée, manque d’activité physique, surpoids…

Le diabète de type 2 est traité dans un premier temps par des mesures d’hygiène et de diététique, puis on a rapidement recours à des traitements antidiabétiques oraux et/ou injectables dont l’efficacité n’est optimale que s’ils sont associés à une alimentation équilibrée et à une activité physique régulière.

Depuis mi-novembre 2016, un nouveau dispositif de détection des personnes à risque a été mis en place. Il s’agit d’un test rapide, entièrement en ligne accessible, faire le test (ou ici dans sa version anglaise : test diabète en anglais)

Vous avez aimé(e) cet article ? Partagez-le :Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

S‘inscrire à notre

NEWSLETTER

SOYEZ AU COURANT EN AVANT-PREMIÈRE DES NOUVELLES OFFRES AFI,
ET DES ACTUALITÉS DE L’ASSURANCE