Prévention du cancer du sein

2018 marque le 25ème anniversaire de la campagne de prévention contre le cancer du sein.
Car aujourd’hui 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein ; c’est le cancer le plus fréquent et la principale cause de mortalité chez la femme. La prévention et le dépistage sont donc indispensables pour sauver des vies.

Quand et comment se faire dépister ?

Le dépistage se fait à tout âge, avec son médecin traitant, son gynécologue ou une sage-femme, au minimum tous les ans à partir de 30 ans.

A partir de 50 ans, votre médecin gynécologue va prescrire une mammographie à faire tous les 2 ans, ou tous les ans si cela s’avère nécessaire, pour pouvoir détecter au plus tôt un cancer.

Il est aussi important que toutes les femmes soient actrices de leur santé et du dépistage, en pratiquant très régulièrement une auto-palpation des seins. En cas de changements inhabituels de vos seins (boule ou grosseur dans un sein ou une aisselle, rougeur ou aspect irrégulier peau d’orange, une rétraction du mamelon, un écoulement anormal), il est nécessaire d’aller consulter un médecin.

 

Pourquoi se faire dépister ?

Plus on gagne du temps sur la maladie, plus les chances de guérir sont importantes, et plus la qualité de vie sera meilleure.
Le dépistage permet aussi de détecter une tumeur avant qu’elle ne soit palpable. Les traitements sont alors beaucoup moins lourds et moins agressifs, et les séquelles moins importantes, donc la qualité de vie des patientes en est améliorée.
Détecté à un stade précoce, la survie a 5 ans est de 99% contre 26% pour un cancer métastasé.

 

Qui sont les femmes les plus touchées ?

Les femmes de plus de 50 ans sont les plus touchées par le cancer du sein : elles représentent 80% des malades.
Il existe des facteurs de risques plus importants pour certaines femmes, d’où l’importance du dépistage :

  • une densité mammaire importante après la ménopause ;
  • la prise de traitements hormonaux (pilule contraceptive, traitement de la ménopause) ;
  • le tabagisme, la consommation d’alcool, le surpoids ou l’obésité, pas ou peu d’activité physique.
  • des antécédents de cancer du sein, de l’utérus et/ou de l’endomètre
  • des antécédents familiaux et génétiques (notamment les mutations familiales BRCA 1 ou BRCA 2)

 

Le programme organisé du cancer du sein

Pour les femmes entre 50 et 74 ans, votre mammographie de dépistage est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Vous recevrez tous les 2 ans par courrier un bon de prise en charge et la liste des radiologues du département.
2 lectures des mammographies sont faites, pour assurer un meilleur contrôle des résultats.
N’oubliez pas de garder vos clichés pour votre médecin et pour pouvoir comparer lors de la prochaine consultation.

 

Plus d’informations sur le site de l’Assurance Maladie : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cancer-sein

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

S‘inscrire à notre

NEWSLETTER

SOYEZ AU COURANT EN AVANT-PREMIÈRE DES NOUVELLES OFFRES AFI,
ET DES ACTUALITÉS DE L’ASSURANCE